Comment réussir dans l’audiovisuel ?

Depuis que j’ai commencé ma chaîne Youtube, on me pose souvent....non très très souvent cette question :

Comment réussir dans l'audiovisuel ?

Bien entendu cette question à de nombreuses déclinaisons :
-Comment devenir monteur ? ingénieur son ? réalisateur ? etc !
-Comment faire pour travailler dans le cinéma ?
Bref, il était temps que je trouve une réponse.

Aujourd’hui, mon jeune parcours me permet d’avoir une vision claire, objective et surtout réaliste des solutions qui s’offrent aux passionnés voulant devenir pro (ce qui était mon cas il y a quelques années).

Afin de répondre au plus grand nombre, j'oriente volontairement cet article vers des généralités, qui même si elles peuvent s'y apparenter, ne sont pas des leçons de vie mais le résultat de mes observations et expériences.

Il n'y a pas de formule magique seul le travail régulier et sans limites de donnera accès ton rêve !

En préambule, nous devons partir du principe que nous sommes tous différents, jusque là je ne prends pas trop de risques.

Une fois ce postulat établi, il est plus facile de comprendre qu'il n'y a pas UNE règle d’or ou UNE recette magique qui permettrait d’obtenir le job rêvé et la situation parfaite.
Afin de simplifier la lecture et rendre cet article pratique, voici les trois questions auxquelles il serait judicieux de savoir répondre avant de rêver d'une carrière dans l’audiovisuel.
Ces questions ont pour but de définir quelques paramètres qui permettront de transformer cette passion, ce rêve en BUT pas le magasin.
Quand on a un but, une mission, un objectif il est beaucoup plus facile d’établir une stratégie qui nous permet de réussir.
J'attire ton attention sur l'utilisation du mot rêve, j’ai entendu beaucoup de personnes « rêver de travailler dans le cinéma », « rêver de devenir réalisateur » ou encore « rêver de devenir acteur »… BREAKING NEWS les rêves ne sont pas des stratégies viables.
Je nuancerai tout ça en disant qu’il n’est pas mauvais de rêver mais il faut être conscient des choses.

En théorie, là, tu es sensé avoir compris mon point de vue, mais au cas où le voici en clair !

Pour réussir dans l'audiovisuel, il faut aborder les choses de façon réaliste, pratique et avoir une stratégie.

Quelles sont mes ambitions ?

Avoir Hollywood dans ton viseur c’est bien, sauf si tu veux faire des vidéos sur internet.

De part notre éducation nous n’avons pas tous les mêmes aspirations. Il est important de pouvoir répondre à cette question avant même de savoir quel métier nous attire.
En répondant aux nombreuses questions, je constate une réelle déconnexion entre l’objectif à atteindre et les moyens utilisés.

En clair, faire une école à 7000 euros l'année n'est pas forcément la MEILLEURE solution si l'on souhaite être auto entrepreneur et faire des films d'entreprises.
A contrario, payer pour ce genre de formations (BTS ou école privée) si l'on vise le cinéma ou la télé est une option plus cohérente et réaliste.
Afin d’avoir une meilleure vision, il faut savoir qu'il n y a pas des milliers de solutions possibles, soit on travaille dans une entreprise comme salarié, freelance (intermittent ou non) soit on à sa propre entreprise (auto entrepreneur ou petite entreprise).
Voilà pour ce qui est du statut, ensuite si l'on essaie de faire une liste NON EXHAUSTIVE des différents secteurs ou types de contenu :

  • Film de mariage
  • Clip
  • Court Métrage
  • Publicité
  • Film d'entreprise
  • Documentaire
  • Reportage TV
  • Vidéo web (Youtube)
  • Long métrage

On ne peut pas dire que le long métrage, par exemple, soit accessible uniquement à une petite partie des candidats car il existe beaucoup de projets indépendants.
Cela dit, il faut savoir que pour en vivre et travailler sur des gros films largement distribués... tout se complique.
Il serait plus simple de faire des généralités et un classement du plus au moins accessible, mais il y a tellement de variables et initiatives, qu'au final cela ne serait pas représentatif.

Cependant, même s'il n'est pas forcément facile de vivre de films de mariage et vidéos d'entreprises car il faut être l'homme orchestre et gérer sa société, cela reste évidement plus accessible que les gros média (Pub, Cinéma, Télé National) qui opèrent assez souvent exclusivement de Paris.
Il est important de garder toutes ces informations en tête et de ne pas perdre de vue qu'internet n'est pas vieux et que cette révolution des médias crée en ce moment même des jobs qui n’existaient pas il y a quelques années...je pense notamment aux monteurs qui assistent les Youtubeurs qui ont les moyens dans la production de leurs vidéos.
Pour conclure, disons que si ton objectif est de travailler dans la production de clips ou de publicités d’entreprises, alors tu ne prendra pas le même chemin que celui qui vise Hollywood... je sais je l'ai déjà dit plus haut... mais là au moins t'es fixé.

Quel métier de l'audiovisuel m’intéresse ? 

Se retrouver en école privée d’audiovisuel et ne pas savoir ce que l'on veut faire est l'un des meilleurs moyens pour échouer.

Tout le monde ne sera pas forcément capable de répondre à cette question. Pour certains, c’est plus évident car ils ont déjà exploré et fait quelques recherches.

Pour d’autres, c’est plus flou.
Puis il y a ceux qui savent, les artistes pour eux c'est SUPER évident…ils veulent devenir réalisateur de cinéma….BREAKING NEWS c’est 10 fois plus de travail pour y arriver que tout les autres métiers du cinéma.
Pour ceux qui ne savent pas encore, pas d’inquiétude, la solution est simple, il faut utiliser les outils à votre disposition : INTERNET !!!
En 2007 quand je cherchais des infos pour mes études, je regardais des vidéos, lisais des articles et écumais les fiches métier de l’étudiant pour en apprendre plus sur les différents métier du cinéma.
Petite note d'information, si tu décides de consulter le site de l'étudiant, quand ils disent : "Niveau d'études nécessaire" c'est purement indicatif. En réalité, lors d'une embauche les capacités compterons plus que le diplôme.
Aujourd’hui, tout cela est encore plus facile, notamment avec l’apparition de chaînes Youtubes dédiées au cinéma qui font des vidéos spécifiques sur les différents métiers.
Pour finir sur cette question, il est important de savoir ce que l’on veut faire ou d’avoir une vision affinée car cette prise de conscience permettra une orientation plus directe afin d'atteindre notre objectif plus simplement et rapidement.

Quelle formation ou école ?

"C'est quoi les débouchés dans l'audiovisuel ?"

Toujours dans cette idée de faire un plan, grâce aux questions précédentes nous en savons plus sur nos ambitions, le secteur d’activité qui nous intéresse ainsi que le métier, on est plus trop loin d'un objectif concret et réaliste.
Il est temps de prendre un exemple pour rendre tout ça encore plus concert :
Je veux être mon propre patron dans ma société, je n’habite pas proche de Paris et ne souhaite pas déménager, je veux faire des films pour les sociétés de ma région et d’autre types de contenus vidéo par exemple sur internet.
Ce petit récapitulatif établi notre objectif, notre point B, le point A étant notre point de départ (oui c’est logique, ça va sans dire mais ça va mieux en le disant).
Pour nous rendre à ce point B, il y a énormément de possibilités (quel que soit le point B défini par nos réponses aux questions).
Pour faire clair, c’est là que tout se complique car contrairement aux métiers plus standards, l’audiovisuel ne fonctionne pas à 100% sur des diplômes (je n’ai jamais récupéré le mien, d’ailleurs) mais sur des compétences, du réseau et des contacts.
Avant de te dire quelle école tu dois faire (sans mentir je vais pas le faire), je vais d’abord te dire que OUI tu peux faire sans école, tu peux tout apprendre sur internet, tu peux faire le rebelle.
Dans ce cas là :
soit tu as ÉNORMÉMENT de talent
soit tu as ÉNORMÉMENT DE CHANCE
soit ça te prendra BEAUCOUP plus de temps d’atteindre ton objectif.
Parfois, je vois les écoles et les formations comme le mal, mais aussi comme des propulseurs. Ça permet de gagner des années car malgré tout on y trouve un certain cadre qui aide a se rapprocher de ce que le milieu du travail nous demandera, ça donne une idée des standards.
Plutôt que de faire une liste chiante, approximative et faussement exhaustive des différents possibilités de formations je vais simplement donner ma vision de ce qui vaut le coup avec pour intérêt majeur: l’efficience.
Ce qui vaut le coup ou les formations les plus efficientes :

L'école de la vie 

BTS publique

Ecole/formation privée

  • pas cher
  • plus de liberté
  • pas cher
  • pas cher du tout
  • direct après le bac
  • pas cher
  • deux très bon BTS en région parisienne
  • formation en 2 ans
  • formation de technicien qui permet de travailler directement à la sortie du BTS
  • pas super sélectif
  • souple (possibilité de faire des stages en plus etc - selon les écoles)
  • matériel (certaines écoles ont du bon matériel... pas toutes)
  • une des meilleures solutions pour ceux qui visent le cinéma
  • peu être plus long
  • Beaucoup de travail et de sacrifies
  • pas cher*
  • sélectif sur le parcours scolaire
  • plus axé sur la technique que l’artistique
  • pas très souple
  • c’est cher
  • le discours marketing*
  • souvent en 3 ou 4 ans contre 2 pour le BTS

*Parfois quand c’est pas cher on a pas la pression de l’argent engagé donc on a tendance à ne pas avoir autant d’enjeux !

*Souvent intégré à des Lycées donc impossible d’avoir des stages en plus ou de bouger les dates

*Souvent bien plus beau que la réalité (certaines écoles n’ont pas compris que leurs élèves étaient aussi leurs clients) !

Pourquoi je ne parle pas de la FAC ou des écoles publiques (FEMIS & ENS Lumière) ?

Tout simplement après 6 ans de travail sur plus d’une dizaine de films, des séries, des pub et plein de plus petits projets, les personnes issues des grandes écoles publiques n’ont pas vraiment plus d’opportunités, de talent, de 0 sur leurs chèques…de manière générale je dirais (ce n’est pas empirique) que pour moi le jeu n’en vaut pas la chandelle. C’est dur, c’est sélectif, c’est 2 ans de prépa, etc et tout ça ne garantit pas plus de travail, ni plus de prestige.
Pour ce qui est de la FAC, soyons clairs… on apprend à faire des omelettes en cassant des œufs, pas en analysant la façon dont les autres on cassé des œufs.
De manière générale, je peux te certifier que le meilleur moyen de ne pas réussir, quelque soit la formation choisie, est de se reposer UNIQUEMENT sur cette formation.

 

N'ECOUTE PAS tes parents

Si tu as des parents rétissent qui ne veulent pas que tu essaies de travailler dans l'audiovisuel car il n'y a pas de débouchées alors voici mon avis.
Les études sont une base, je dirais 30%, qui doit être complétée par un travail personnel important (30%) et évidement le plus important: les stages (40%) !
Si tu es arrivé au bout de cet article, MERCI ! Si tu as encore des questions tu n’hésites pas à me les poser en commentaire.
CEPENDANT, si tes questions sont :
(merci de remplacer les X par le sujet de ta questions)
-Comment réussir dans XXXXXX ?
-Comment trouver un stage ?
-Quelle école choisir ?
-Comment devenir XXXXX ?
Alors tu es sur la mauvaise voie pour réussir. Attention, tout n’est pas perdu, tu as lu cet article donc tu es bien parti. Mais tu dois savoir une chose, ce sont des métiers où l’on est souvent seul ou du moins on doit se débrouiller, et tout ça commence quand on est stagiaire. Il est donc important d’être autonome tôt, de trouver des solutions seul et SURTOUT de chercher et d’épuiser toutes les ressources a ta disposition avant de crier à l’aide.

8 réponses sur “Comment réussir dans l’audiovisuel ?”

  1. Salut, je voulais te poser une petite question sur les exports 😀 je monte un court métrage sur Avid. Il est partie en mixage j’ai donc fais un AAF. Je dois maintenant faire un export pour davinci pour étalonner le film avec le chef op que faire MXF ? Same a source , EDL ?
    Merci beaucoup de ton aide !

    1. Tout dépend du workflow établi.
      Si tu lui sort une EDL il doit avoir les rushes d’origine (avec des TC) pour faire la confo. Tu peux aussi faire ça avec un AAF.

      Tu peux aussi faire un AAF vidéo consolidate not embedded ce qui permet d’avoir tes MXF en relink dans DaVinci.
      Après tu as encore l’autre alternative, tu sors un SAS et l’étalonneur le découpe.
      Tout dépend aussi de la qualité de tes rushes ? Si tu as monté avec des proxy tu voudras faire une confortable 😉

      1. Merci j’ai opté pour l’AAF vidéo en embeded 🙂 Je vais commencer l »etallo même si je connais pas grand chose sur da vin ci je vais regarder tes tutos.

  2. Vraiment bien cet article ! Je viens d’arrêter mon DUT pour me lancer, ca fait flipper oui, et maxmaximus a très bien résumé la chose l’audio-visuel n’est pas à 100% atteignable grâce à des diplômes, prend tes coui**** dans la main et montre au gens ce que tu sais faire grâce à ton portfolio, et créer toi un porte feuille client (bien sûr, apprend à côté la théorie car il y en a pas mal, et cultive toi grâce à des livres ou internet) et si t’a cette motivation, tu y arrivera !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *